Accompagnement vers Soi

By Amour de Soi Pas de commentaire

Stressé-Fatigué

Vous êtes stressé, fatigué, au bord de l’épuisement ?

Nous avons tous déjà expérimenté ce moment où nous n’en pouvons plus. Vous aussi sentez que vous « fonctionnez » en mode survie dans une société qui ne vous convient pas ou plus. Vous ressentez un appel au fond de vous qui vous pousse à être autre chose, à révéler qui vous êtes au fond de vous, à oser être pleinement vous même pour vous épanouir. Mais vous ne savez pas comment faire pour amorcer ce changement nécessaire ou plutôt cette transition vers une vie qui vous ressemble. Alors sans doute avez-vous besoin d’une aide ou d’un accompagnement régulier pour retrouver votre véritable nature et  vos aspirations profondes ? renouer avec votre inspiration ?

Accompagnement vers soi

Je vous accompagne dans cette aventure à la rencontre de votre nature profonde. Pour cela, différentes possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez opter pour un accompagnement individuel d’une heure toutes les semaines (ou autre rythme à définir). Cet accompagnement se déroule soit en intérieur (cabinet de consultation classique) soit en extérieur dans la nature (nous nous retrouvons dans un endroit choisi par vous ou par moi et nous cheminons ensembles). Cela offre l’avantage de pouvoir s’oxygéner (ce qui est très recommandé pour nos cerveaux)) et bouger son corps. On avance mieux en marchant c’est bien connu.

muses-en-nature
Retrouver sa nature profonde et son authenticité
Je propose également un package spécifique intégrant un travail approfondi sur votre identité, votre nature profonde. J’utilise la photographie comme outil de support et de révélation de votre être. Nous pouvons par la suite exploiter les photos dans le travail d’accompagnement vers votre nature profonde et féminine.
Vous trouverez plus d’informations sur ce package ici : http://www.consciencecreative.fr/muses-en-nature/

A très bientôt, 

Fanny Dangelser

 

Métamorphoses

By Nature Féminine Pas de commentaire

Des oeuvres pour célébrer

En cette période de célébration de Samhain, la saison « sombre » de l’année celtique, les Métamorphoses sont à l’honneur.

esprit de la nature - céramique

A propos des Métamorphoses – Lunes Précieuses, Terre émaillée et Photographies exposées chez Amphora à Strasbourg pour une vingtaine de jours.

« Les métamorphoses sont très liées à la Nature Féminine ». C’est-à dire la capacité à être à l’écoute de soi, de son intériorité, son monde émotionnel, ses intuitions, ses zones de vulnérabilité mais également ses aspirations profondes et essentielles …

C’est aussi la capacité à vivre la dimension cyclique de la vie comme une métamorphose perpétuelle en traversant en conscience les passages de « mort et renaissance » propres à toute existence ».
En effet, les métamorphoses, c’est le miracle de la vie qui se régénère en permanence. Destruction et construction ces deux mouvements essentiels se rencontrent et se régénèrent mutuellement.
Les œuvres présentées ici sont comme un écho de ces processus. Ils invitent à se rappeler la dimension de métamorphose propre à la nature du vivant. On devine l’inspiration de la nature : une coquille d’œuf quittée, une trace de mue, une empreinte d’éclosion, …

Samhain et les lunes precieuses

A l’occasion de Samhain, lunes précieuses

Les lunes précieuses couronnent ces rythmes éternels par leur aura alchimique. De même que par régularité rassurante de leur propre cycle de métamorphoses. A l’occasion de Samhain est-ce une proposition à retrouver le lien à notre propre nature cyclique ?

Dans cette période de transition de civilisation le retour à la terre et à notre nature profonde sont des enjeux essentiels. A un niveau individuel, un retour sur soi peut permettre de trouver l’essence de sa vie ainsi que l’accord avec ses aspirations intérieures. Au niveau collectif c’est une réémergence des valeurs du féminin qui va permettre de redonner au vivant toute sa valeur.

Pour en découvrir plus sur les œuvres : « Métamorphoses »

La Cocréation comme une relation de conscience créatrice

By Cocréation

La Cocréation

Le thème de la Cocréation m’accompagne et je l’ai expérimenté pour la première fois dans ma vie professionnelle, puis dans ma vie personnelle et finalement dans ma vie artistique.

La Cocréation est, selon moi, la capacité à avancer vers un projet (quel qu’il soit) en maintenant un lien de confiance qui permet de créer dans la conscience et l’énergie. Le résultat final est de créer de la joie et de la fluidité.

On pourrait dire que la Co-création est un processus au sein duquel les protagonistes sont dans une relation de conscience. Celle-ci permet l’émergence d’une créativité pure, d’un renouvellement et d’une émergence des potentiels de chacun par le jeu de miroirs et le lien de confiance.

B0V1927-copie1-800x533

 

 

 

 

 

 

 

 

 

avec l’aimable autorisation de la Compagnie Emmanuel Grivet

Un champ de possibles infini

Si ces conditions sont réunies, cela ouvre un champ de possibles infini. C’est le fameux « in between » ou « espace entre » dont parle Martin Bubber, philosophe et pédagogue.
Lorsque deux êtres ou plus sont dans une relation consciente et authentique, une « divine » présence apparaît. Un processus créateur se met alors en place au service des créateurs, au service de la création.

En réalité, une relation en pleine conscience, authentique permet de cheminer ensemble vers une réalisation ou un projet commun.

Ce projet commun peut être un projet concret mais aussi un projet de couple, d’amitié, de création artistique …
La vie est bien faite, elle œuvre à nous faire évoluer vers plus de conscience, de lumière et donc à nous présenter nos parts d’ombres, nos blessures. Tant que celles-ci ne seront pas conscientisées et amour de soi, elles seront à retraverser.

Dans le processus de création, cela se joue d’autant plus fortement car c’est de la qualité de la rencontre des êtres que va émerger la qualité du projet, du spectacle, …
Ce chemin se construit pas à pas dans la rencontre, la confiance et le lâcher prise. Cela peut être un véritable chemin initiatique en réalité.

Epuisement ou Burn-out?

By Amour de Soi

L’épuisement professionnel est surtout connu sous l’appellation anglaise « burn-out ». Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il se caractérise par « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ».

D’après Sonia Lupien, directrice du Centre d’études sur le stress humain « ce n’est pas une faiblesse. C’est l’organisme qui est déréglé. On a découvert, récemment, que lorsque les hormones du stress remontent au cerveau, elles modifient la manière dont on détecte la prochaine situation. Les hormones modifient donc la façon de voir les choses. Plus on est stressé, plus on génère de réponses de stress. Le verre devient de plus en plus vide. On tombe alors dans un cercle vicieux qui peut mener à l’épuisement professionnel. »
Une personne en proie à un stress chronique met constamment son corps en état d’alerte. Elle produit trop d’hormones de stress, principalement l’adrénaline et le cortisol. Ces hormones qui permettent d’échapper à un danger imminent sont alors constamment sollicitées devant des situations considérées menaçantes. Par exemple l’arrivée dans une nouvelle école, la fièvre du plus jeune, une situation de harcèlement au travail, …

depression-1250897_640

Des liens clairs ont été établis entre des taux anormaux de cortisol (trop hauts ou trop bas). Plusieurs dérèglement physiologiques qui exposent, avec le temps, à des problèmes de santé. En agissant dans le cerveau, ces hormones peuvent entraîner de la fatigue, de l’épuisement, de la dépression, des troubles de la concentration et des problèmes de mémoire.

Confiance et Lâcher prise : deux ingrédients nécessaires !

By Cocréation

Confiance et Lâcher prise : deux ingrédients nécessaires !

feather-1078424_640

 

La confiance tout au long du processus et le lâcher prise sont indispensables. L’être humain est imparfait et pris parfois dans des mécanismes égotiques. Ce qui est intéressant dans la co-création consciente, c’est de justement être capable de prendre davantage conscience de ces mécanismes en soi et de les voir plus clairement à l’œuvre chez l’autre.

La capacité à détecter, nommer et poser dans le champ de la relation ces mécanismes va permettre de décupler à la fois la confiance entre les différents cocréateurs mais aussi d’activer le champ énergétique de la Cocréation et …. la magie peut commencer.

Le chaos Créateur

By Processus créateur

Certaines périodes de profond chaos sont des périodes dans lesquelles plus aucun repère ne semble valable. Notre univers s’effondre intégralement et l’on peut perdre tous ses repères.

F3
Ne plus savoir à quoi se raccrocher … si ce n’est à soi-même. Cette période de chaos peut être un moment de vie qui reconnecte au potentiel de création si elle est vécue dans l’acceptation.

Trouver refuge en soi-même, descendre au plus profond et puiser dans les ressources insoupçonnées de cette eau de transformation pour en resurgir riche d’élans créateurs.

Le seul refuge est au coeur de Soi.

 

Conscience de mon impact dans le monde ?

By Cocréation

Conscience de mon impact dans le monde ?

La question qui se pose dans la Cocréation est celle de notre impact dans le monde et la conscience que j’ai de mon impact dans le monde. Quoi qu’il en soit nous impactons le monde et nous sommes impactés par lui. Cet impact peut être plus ou moins doux, créatif mais aussi confrontant, violent et parfois traumatisant.

Conscience créative
Les relations humaines sont parfois établies sur des relations de domination et de pouvoir. Dans ce cas-là peut-on vraiment parler de Cocréation ? Quand l’un subit l’autre avec un sentiment d’impuissance par exemple.

La Cocréation est-elle forcément de nature heureuse et joyeuse ?

Si la réponse est oui, alors la Cocréation n’est envisageable qu’à partir du moment où deux êtres se rencontrent dans une certaine maturité, un niveau de conscience, une envie commune de se dépasser et dépasser les difficultés et un cadre protecteur.

C’est à ce point de rencontre que peut émerger une Cocréation.
La rencontre peut s’établir dans l’inconscience mais aussi fort dans la conscience de ce que nous faisons et c’est à ce stade-là que nous sommes en pleine mesure de notre pouvoir créateur et donc Cocréateur (ou-trice) en puissance. Et à tout moment nous pouvons choisir d’avancer vers plus de conscience et de créativité ou pas.

Etre davantage conscient de son impact dans le monde n’est pas facile à vivre car c’est un chemin d’exigence face à soi et la responsabilité que l’on a dans le monde.

La Cocréation – miroir mon beau miroir

By Cocréation Pas de commentaire

Une forme d’engagement à tenir le processus de Cocréation quels que soient les passages moins faciles va permettre d’aboutir à un dépassement de soi et à la floraison du projet dans une présence commune.

 

Processus exigeant, la Cocréation requiert :

une prise en considération de ce qui se joue dans la relation,
une capacité à être connecté à ses ressentis et émotions et à les exprimer,
une capacité à être à l’écoute des ressentis de l’autre pour construire ce dialogue authentique au service de l’évolution de chacun ainsi que du projet commun.

Plus l’engagement dans le processus de chacun est fort, plus la haute qualité relationnelle engendrée va avoir des effets énergétiques très puissants et le projet en résultant en sera d’autant plus impactant.

La Cocréation peut s’appliquer à différents domaines de la vie, personnelle et professionnelle. Ainsi, aussi bien dans une relation professionnelle, artistique ou de couple, avoir conscience du potentiel créateur de chaque instant permet de vivre nos relations et la Vie de manière plus lucide et responsable.

L’épuisement : un appel à être Soi ?

By Amour de Soi

Notre société hypermoderne nous pousse à être toujours plus : performant, jeune, actif ou hyperactif, … Ainsi, l’avènement d’un nouveau rapport au temps avec une accélération continue donne l’impression que le temps se contracte. Les nouvelles technologies avec une exigence d’immédiateté entraîne un règne de logique d’urgence avec cette idée qu’il faut vivre dans l’urgence. La course effrénée nous mène à un véritable non sens et parfois à une déconnexion de qui nous sommes réellement au fond de nous, pris dans un engrenage d’activités. Read More

Le Burn-out un problème personnel ou professionnel ?

By Amour de Soi

Le burn-out vu par C. Maslach et P.Leiter

Christina Maslach et Michael P. Leiter sont pionniers dans l’étude du burn-out Dans leur livre traduit de l’anglais « burn-out, le syndrome d’épuisement professionnel ». Ils définissent le burn-out comme un état psychologique, émotionnel et physiologique résultant de l’accumulation de stresseurs professionnels variés.

Leurs travaux et recherches leur ont apporté la preuve que les racines du burn-out vont bien au-delà de l’individu. Selon eux, même si c’est l’individu qui fait l’expérience personnelle du burn-out, c’est clairement la situation professionnelle qui en est la cause première. Selon eux, « le point de vue axé sur l’individu est erroné », les individus peuvent ainsi devenir des « amortisseurs » des tensions de l’entreprise. Ainsi, « les tensions liées aux changements sociaux majeurs doivent aboutir quelque part. La plupart du temps, on les retrouve dans l’esprit et le corps des gens. Les individus les absorbent et les transforment en stress physique et psychologique ».

La détresse engendrée par le burn-out

depression-1250897_640

L’attitude d’une hiérarchie pointant du doigt que le « problème est personnel  » peut être très douloureuse à vivre. Lorsque le problème vient aussi de conflits humains non gérés au sein de l’entreprise et de problèmes organisationnels. Cette différence de perspective alimente un conflit dans l’interprétation d’une situation qui laisse la personne en burn-out découragée. Elle est mise dans un statut de victime stigmatisée et impuissante.
Je pense que le phénomène du burn-out et la spirale négative qu’il engendre est mal compris et mal interprété. Faire du burn-out une affaire purement personnelle est une erreur. Cela ne fait qu’aggraver l’isolement et la détresse de la personne qui y est confrontée. Tout concentrer sur la personne et sur l’idée qu’il faut s’aider soi-même correspond à la philosophie individualiste de notre société.

Le burn-out est un processus graduel au cours duquel la disparité entre les besoins de la personne et les exigences professionnelles s’accentue de plus en plus. C’est une forme d’érosion qui se met petit à petit en place : une érosion de l’engagement, une érosion des émotions. C’est un problème d’adéquation entre la personne et le poste. Au niveau émotionnel, les sentiments positifs tels que l’enthousiasme, le dévouement, la sécurité, le plaisir sont remplacés par la colère, l’anxiété et la dépression.

Comment s’en sortir ?

Ma recommandation est de faire du burn-out une opportunité pour initier un changement à partir de l’expérience individuelle de burn-out. C’est d’ailleurs ce que préconisent d’ailleurs les auteurs du livre cité plus haut :
« une personne peut être à l’origine du processus d’intervention en période de crise et accomplir beaucoup de choses en coopérant avec ses collègues pour aborder le problème du déséquilibre entre les postes et les personnes qui les occupent ».

Les auteurs recommandent d’ailleurs de « mettre l’accent sur les structures et les processus qui déterminent la vie au sein de l’entreprise plutôt que sur les crises traversées par les salariés ».

Pour aller plus loin : Du Stress Chronique vers un Art de Vivre

Epuisement ou Burn-out?