All Posts By

fannyd

Le processus créateur et les peurs

By Blog

Avant de pouvoir être Cocréateur, l’individu doit lâcher ses peurs :

« La Cocréation c’est quand tu te livres à une autre conscience, un état d’émission et de perception, Découvrir d’autres partages possibles, d’autres expériences possibles en soi qui apportent une ouverture vers l’univers, vers autre chose. La Cocréation permet de dévoiler l’être dans ce qu’il contient, dans ce qu’il peut émettre et même recevoir …

Les peurs, écueil principal

L’écueil principal c’est le manque de confiance et les peurs. Les reins sont les sièges de nos peurs. Souffle, voix, massage, méditation, thérapie peuvent être des manières de se libérer des peurs. Travailler ces problématiques autour de la peur pour trouver la confiance et aller vers la création, la Cocréation. »

Sans peurs, tout le champ du possible s’offre.
Tout le monde peut aller vers la Cocréation à condition d’en avoir la volonté et d’être prêt à lâcher ses peurs.

Ce texte est inspiré d’un échange avec Sam Marzbani, compositeur franco-iranien, spécialisé dans l’Art de l’Improvisation : http://www.humanity-in-peace.org/artistes/sam-marzbani/

De Glastonbury aux Muses d’Avalon

By Amour de Soi

Un appel du coeur

J’ai senti depuis plusieurs semaines comme un appel du coeur, l’appel d’Avalon. Ce lieu mythique, lié à la quête du Graal, comme une sorte de paradis perdu. Cet appel s’est manifesté de plusieurs manières dans ma vie. Tout d’abord une amie m’a prêté un livre sur les Dames du Graal. Peu de temps après, lors d’un soin énergétique, une autre amie évoque Avalon en se connectant à mon énergie. Cela a réveillé un lointain et merveilleux souvenir dans ma mémoire mais que je n’arrivais pas à localiser. Après un voyage en Sologne, je découvre « par hasard » sur Internet un article intitulé « Retour à Avalon » posté par un couple qui vit à Glastonbury justement. Au fond de moi, je suis touchée au coeur et je sens que c’est cela que je cherche et qui est juste pour moi. Je suis prête à suivre cet appel à me rendre à Glastonbury en Angleterre. Je découvre que Glastonbury est considéré comme le chakra du cœur de la terre. Je ressens toutes ces synchronicités comme un aboutissement dans mon cheminement. Alors, je dépasse mes résistances et surtout mon mental qui me dit que cela n’est pas raisonnable. Ma décision est facilitée par une succession de synchronicités qui me démontrent comme une évidence la justesse de mon choix. Je n’ai que quelques jours de libres, mais je sens symboliquement que cela est très puissant pour moi.

Glastonbury, un temps d’éternité

Arriver à Glastonbury c’est comme arriver dans un autre monde, un autre espace temps. Glastonbury regorge d’endroits à la fois sacrés et de très hautes vibrations spirituelles. Ce lieu mythique est situé sur deux méridiens énergétiques de la terre, la ligne Mickaël qui traverse l’Angleterrre ainsi que la Ligne Marie du Féminin Sacré. On ressent en même temps quelque chose de l’ordre d’un temps d’éternité, comme si ici le temps s’est arrêté. Glastonbury est aussi liée avec la mythique Avalon, cette cité de la quête du Graal, la lumière intérieure et l’équilibre entre les énergies féminines et masculines. La légende du Roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde se serait déroulé à Avalon. A Glastonbury, la mémoire du lien originel avec la Nature est fortement présente dans le culte de la Déesse. La conscience originelle que l’Homme et la Nature ne font qu’un.

Découverte des sites sacrés

Cette sensation m’est proche dans les lieux sacrés : le Tor, l’abbaye de Glastonbury, le Chalice Well et son jardin merveilleux qui m’ont beaucoup touchée. Ce sont de véritables lieux de guérison avec de nombreux sites sacrés. Mon séjour me réserve de délicieuses surprises dont un magnifique poème remis de la main à la main après un temps méditatif dans l’église Saint John. Le second jour, je visite le Tor le matin, une balade grandiose. Le chemin du retour, il me semble me perdre mais en réalité c’était pour m’amener à passer devant les jardins du Chalice Well et the Red Spring, cette source sacrée d’eau ferrugineuse qui a son pendant de l’autre côté de la rue avec The White Spring, la source blanche. Deux sources d’eau (l’une féminine et l’autre masculine) qui étaient censées se rejoindre un peu plus bas mais qui sont aujourd’hui déconnectées l’une de l’autre.

Focus sur l’Art, la Nature et l’Amour

Le troisième jour, mes pas m’amènent tout naturellement vers la visite d’ateliers artistiques. Je découvre le magnifique temple de la Déesse (Goddess Temple) qui me donne la douce sensation d’être arrivée chez moi. Puis, un rendez-vous avec Anaïs et Jean-Baptiste pour visiter le centre qu’ils sont en train d’acquérir et de cocréer. C’est un endroit merveilleux, dans un jardin. Il se dégage une impression de pureté et de douce et chaleureuse bienveillance dans ce lieu. J’ai aussi reçu une lecture de tarot qui confirme que je vis une transformation majeure et m’encourage vivement à mettre le focus sur ce qui me rend heureuse et qui me ressemble vraiment. C’est le chemin que je suis depuis plusieurs mois déjà avec en fil rouge, l’Art Sacré, la Nature et l’Amour. Je me sens bénie d’avoir visité le Chalice Well avec un couple aussi extraordinaire que Anaïs et Jean-Baptiste. Et la découverte de leur futur centre. Dans le bus de retour à Londres, je suis imprégnée de la magie de ces moments. Le sentiment d’avoir voyagé durant ces quelques jours au cœur de soi, au cœur de moi. Un voyage à Glastonbury ne vous laisse décidément pas indemne. Le cœur rempli, nourri de belles rencontres, de lieux imprégnés de sacré, de retour à l’essence, à l’origine du sacré.

Je reviendrai à Glastonbury quelque temps plus tard, mue par une vision reçue de réaliser un projet artistique autour des Muses d’Avalon.

 

 

 

 

Ressourcement en Sologne

By Nature Féminine

Ressourcement Inspiration et Nature

Invitée par une amie, j’ai passé quelques journées de Ressourcement en Sologne dans un lieu enchanteur. Du vert à perte de vue: c’est la Sologne. L’arrivée est digne d’un conte de fées : une magnifique allée d’arbres débouche sur une barrière qui protège l’enceinte de ce domaine de 20 hectares. Tout cela donne sur un manoir entouré d’une dépendance Une atmosphère féerique, une nature préservée. Ainsi, en entrant dans ce domaine, j’ai la sensation de franchir une porte, la porte d’un autre monde. Une dimension presque magique. Je suis accueillie par Sylvie et Nathalie, deux sœurs qui vivent dans le lieu avec Olivier et Dominique. Un véritable havre de paix. Arrivant de quelques journées intenses à Paris, les deux premiers jours, je vis une grande fatigue, mais, en réalité, je décompresse. Nous habitons dans les dépendances, très peu entretenues elles aussi. Je suis sous le charme.

La pureté du lieu

Mon séjour se déroule sous l’égide de la Quête du Graal et Avalon. Sylvie est une femme qui a beaucoup étudié ces questions. Elle me fait découvrir la poésie du lieu. Le jardin est maintenu dans un esprit complètement sauvage et préservé de l’empreinte de l’homme. Comme pour y préserver une forme de pureté ou de sacralité naturelle dans le lieu. Les hôtesses y tiennent d’ailleurs particulièrement. Je parcours régulièrement une allée de vieux cèdres qui exhalent leur odeur, plongeant mes sens dans une douce quiétude. Un dialogue s’opère entre nous et je remercie la majesté de ces êtres que sont ces arbres puissants. Le domaine n’est pas ouvert au public, il semble qu’il gagne à être préservé, protégé. C’est ce qui lui donne sans doute ce cachet si particulier. Le vieux château n’est malheureusement pas entretenu. Nous habitons dans les dépendances, très peu entretenues elles aussi. 

L’eau porteuse des mémoires du monde

Le second jour, il fait très chaud et nous prévoyons une baignade dans les eaux du Cher. Après un déjeuner au jardin copieux et délicieux : carottes, petits pois frais et pommes de terre en julienne accompagnés de thé fumé à la crème chantilly (de la chantilly au lait de riz !), nous partons au bord de ce beau fleuve qu’est le Cher. Saules argentés, fleurs d’algues, sols sablonneux, brise légère,…. c’est un délice et par dessus tout une immersion en nature pleine de poésie.

Des grenouilles aux libellules bleutées, c’est un vrai plaisir pour les yeux, une relaxation pour les sens. La brise légère et caressante, le chant des grenouilles, l’accouplement curieux des libellules apportent le doux divertissement du vivant. Le contact avec la douceur de l’eau par ces journées de chaleur est une invitation à revenir à soi. L’eau est un thème fort dans mon cheminement. Porteuse des mémoires du monde, de toutes les mémoires du monde, elle est un véritable reflet de nos pollutions intérieures et extérieures puisqu’elle absorbe tout. Au contact de l’eau, la vie semble plus intense et la beauté est exaltée. Les partages amicaux dans le jardin avec des amis de passage laissent une empreinte paisible à la journée. Ainsi, ressourcement et Nature sont au rendez-vous.

En soirée, nous préparons une cérémonie pour célébrer la Terre, la Nature florissante et les Arts. En effet, nous voulons honorer tout cela comme dans les anciens temps pour se rappeler combien nous sommes dépendants de la nature, de l’eau, du feu, de l’air, de la terre. L’essence des choses. Ce voyage effectué sous l’auspice des Dames du Graal et aussi de la mythique Avalon est le présage de plusieurs synchronicités qui vont m’amener à prendre le chemin de l’Angleterre quelques semaines plus tard. 

L’Aventure de l’Intimité

By Cocréation

Cet article est inspiré de ma rencontre avec un couple merveilleux, Hedy et Yumi Schleifer qui incarnent pleinement cette cocréation dans leur couple.

Devenir cocréateur

L’aventure de l’intimité ou comment devenir cocréateur l’un de l’autre : pour vivre une relation durable dans l’amour, instaurer les bases de sécurité pour épanouir la relation et faire grandir amour et passion. Read More

Les 9 Muses

By Amour de Soi

J’ai le plaisir de partager ici un beau texte de Joéliah sur les muses.

Les 9 muses étaient des guides qui possédaient des pouvoirs et leurs vibrations qui aidaient les artistes à être inspirés. Or, Cette vibration existe toujours… alors si vous êtes artiste n’hésitez pas à les invoquer, la vie réserve parfois des surprises…Zeus, sous les traits d’un berger, rendit visite à Mnémosyne (La Mémoire), fille d’Ouranos (le Ciel) et de Gaia (la Terre) en Piérie, région de Macédoine et ce pendant neuf nuits. Un an plus tard elle donna naissance aux 9 Muses.

Ces muses sont des inspiratrices protectrice des arts et de la connaissance, elles sont souvent représentées nues ou habillées légèrement et portant un instrument représentant leur pouvoir.

Les neuf muses de la mythologie

Calliopé, (qui a une belle voix) guide sur l’éloquence, les beaux discours, la bonne façon de parler et de présenter des faits. Elle est représentée un rouleau à la main, porte une couronne d’or et tient aussi une trompette. Elle aide à ‘clamer’ les faits. Muse des reporters, des animateurs mais également des conteurs…)

Clio (qui est célèbre) préside à l’histoire. Elle porte une couronne de laurier, tient un cygne et un rouleau. Elle aide à raconter les faits historiques, les aventures, les épopées.
Muse des historiens et journalistes…

Erato (l’aimable) tient une cithare et guide pour la poésie lyrique, érotique, bucolique, légère, celle qui fait du bien aux sens. Elle porte une couronne de myrte et de rose, teint un tambourin ou une lyre, et est accompagnée d’un cygne. Muse des chanteurs populaires…

Melpomène, (la chanteuse) est la muse de la Tragédie, elle tient le masque de la tristesse, elle porte une couronne de vigne et tient aussi une épée.
Thalie, (la florisssante) est la muse de la Comédie.
Elle tient le masque de la joie et de l’allégresse, porte une couronne de lierre et tient une viole et un rouleau.

Ce sont les deux muses du théâtre et de l’opéra.

Euterpe, (la toute réjouissante) est la muse de la Musique des sons (sans paroles), musique à écouter mais aussi à danser, et tient une ou deux flutes.

Polymnie, (celle qui a de nombreux hymnes) est la muse de la Poésie lyrique, des discours circonstancier, du mime mais également des narrations. Elle porte une couronne de perles et tient un instrument de musique.

Terpsichore, (la danseuse de charme) est la muse de la Danse. Elle est représentée avec une couronne de guirlande et un instrument de musique à cordes.

La dernière mais non moins étonnante…
Uranie (la céleste), est la muse de l’Astrologie. Elle est représentée avec un globe à ses pieds. C’est la muse de la connaissance des astres, des aspects des planètes, de leur influence sur la vie. Elle tient un compas et porte une couronne d’étoiles. Ainsi, l’astrologie un art au même titre que la musique ou la danse ? Le monde a du l’oublier…
La mythologie est une partie toujours étonnante de l’histoire de la vie.

Retrouvez d’autres articles de Joeliah sur son site www.lejardindejoeliah.com

 

 

Amour de Soi

By Amour de Soi

Qu’est-ce que l’amour de soi ?

Amour de soi un mot qui peut être connoté très négativement. Le dictionnaire classique (Larousse) en donne la définition suivante : « intérêt excessif pour sa propre personne ».
En réalité, l’Amour de soi définit un ensemble d’attitudes telles que se reconnaître une certaine valeur, se ménager, protéger son territoire intime, sa santé physique et psychologique, connaitre ses intérêts réels.

« Eau étoilée »

Le véritable Amour de Soi nous permet d’accepter nos failles et défauts avec indulgence, quoique sans complaisance, nous autorisant à nous accorder une importance alors même que nous avons conscience de notre imperfection.

Contrairement à une certaine idée répandue le véritable Amour de Soi n’est pas du narcissisme. Il est la capacité à ne pas se soucier que de soi et ne pas se déresponsabiliser face à autrui. Les remarques du type « on me prend comme ça »sont tout l’inverse du véritable Amour de Soi.

Le véritable Amour de Soi suppose une bonne dose de conscience, de connaissance de ses fonctionnements mentaux. Cela va de pair avec la capacité de s’adapter aux besoins d’autrui sans toutefois s’y aliéner et avec l’aptitude à se transformer quand c’est nécessaire.

Accompagnement

Accompagnement vers Soi

By Amour de Soi Pas de commentaire

Stressé-Fatigué

Vous êtes stressé, fatigué, au bord de l’épuisement ?

Nous avons tous déjà expérimenté ce moment où nous n’en pouvons plus. Vous aussi sentez que vous « fonctionnez » en mode survie dans une société qui ne vous convient pas ou plus. Vous ressentez un appel au fond de vous qui vous pousse à être autre chose, à révéler qui vous êtes au fond de vous, à oser être pleinement vous même pour vous épanouir. Mais vous ne savez pas comment faire pour amorcer ce changement nécessaire ou plutôt cette transition vers une vie qui vous ressemble. Alors sans doute avez-vous besoin d’une aide ou d’un accompagnement régulier pour retrouver votre véritable nature et  vos aspirations profondes ? renouer avec votre inspiration ?

Accompagnement vers soi

Je vous accompagne dans cette aventure à la rencontre de votre nature profonde. Pour cela, différentes possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez opter pour un accompagnement individuel d’une heure toutes les semaines (ou autre rythme à définir). Cet accompagnement se déroule soit en intérieur (cabinet de consultation classique) soit en extérieur dans la nature (nous nous retrouvons dans un endroit choisi par vous ou par moi et nous cheminons ensembles). Cela offre l’avantage de pouvoir s’oxygéner (ce qui est très recommandé pour nos cerveaux)) et bouger son corps. On avance mieux en marchant c’est bien connu.

muses-en-nature
Retrouver sa nature profonde et son authenticité
Je propose également un package spécifique intégrant un travail approfondi sur votre identité, votre nature profonde. J’utilise la photographie comme outil de support et de révélation de votre être. Nous pouvons par la suite exploiter les photos dans le travail d’accompagnement vers votre nature profonde et féminine.
Vous trouverez plus d’informations sur ce package ici : http://www.consciencecreative.fr/muses-en-nature/

A très bientôt, 

Fanny Dangelser

 

Métamorphoses

By Nature Féminine Pas de commentaire

Des oeuvres pour célébrer

En cette période de célébration de Samhain, la saison « sombre » de l’année celtique, les Métamorphoses sont à l’honneur.

esprit de la nature - céramique

A propos des Métamorphoses – Lunes Précieuses, Terre émaillée et Photographies exposées chez Amphora à Strasbourg pour une vingtaine de jours.

« Les métamorphoses sont très liées à la Nature Féminine ». C’est-à dire la capacité à être à l’écoute de soi, de son intériorité, son monde émotionnel, ses intuitions, ses zones de vulnérabilité mais également ses aspirations profondes et essentielles …

C’est aussi la capacité à vivre la dimension cyclique de la vie comme une métamorphose perpétuelle en traversant en conscience les passages de « mort et renaissance » propres à toute existence ».
En effet, les métamorphoses, c’est le miracle de la vie qui se régénère en permanence. Destruction et construction ces deux mouvements essentiels se rencontrent et se régénèrent mutuellement.
Les œuvres présentées ici sont comme un écho de ces processus. Ils invitent à se rappeler la dimension de métamorphose propre à la nature du vivant. On devine l’inspiration de la nature : une coquille d’œuf quittée, une trace de mue, une empreinte d’éclosion, …

Samhain et les lunes precieuses

A l’occasion de Samhain, lunes précieuses

Les lunes précieuses couronnent ces rythmes éternels par leur aura alchimique. De même que par régularité rassurante de leur propre cycle de métamorphoses. A l’occasion de Samhain est-ce une proposition à retrouver le lien à notre propre nature cyclique ?

Dans cette période de transition de civilisation le retour à la terre et à notre nature profonde sont des enjeux essentiels. A un niveau individuel, un retour sur soi peut permettre de trouver l’essence de sa vie ainsi que l’accord avec ses aspirations intérieures. Au niveau collectif c’est une réémergence des valeurs du féminin qui va permettre de redonner au vivant toute sa valeur.

Pour en découvrir plus sur les œuvres : « Métamorphoses »

La Cocréation comme une relation de conscience créatrice

By Cocréation

La Cocréation

Le thème de la Cocréation m’accompagne et je l’ai expérimenté pour la première fois dans ma vie professionnelle, puis dans ma vie personnelle et finalement dans ma vie artistique.

La Cocréation est, selon moi, la capacité à avancer vers un projet (quel qu’il soit) en maintenant un lien de confiance qui permet de créer dans la conscience et l’énergie. Le résultat final est de créer de la joie et de la fluidité.

On pourrait dire que la Co-création est un processus au sein duquel les protagonistes sont dans une relation de conscience. Celle-ci permet l’émergence d’une créativité pure, d’un renouvellement et d’une émergence des potentiels de chacun par le jeu de miroirs et le lien de confiance.

B0V1927-copie1-800x533

 

 

 

 

 

 

 

 

 

avec l’aimable autorisation de la Compagnie Emmanuel Grivet

Un champ de possibles infini

Si ces conditions sont réunies, cela ouvre un champ de possibles infini. C’est le fameux « in between » ou « espace entre » dont parle Martin Bubber, philosophe et pédagogue.
Lorsque deux êtres ou plus sont dans une relation consciente et authentique, une « divine » présence apparaît. Un processus créateur se met alors en place au service des créateurs, au service de la création.

En réalité, une relation en pleine conscience, authentique permet de cheminer ensemble vers une réalisation ou un projet commun.

Ce projet commun peut être un projet concret mais aussi un projet de couple, d’amitié, de création artistique …
La vie est bien faite, elle œuvre à nous faire évoluer vers plus de conscience, de lumière et donc à nous présenter nos parts d’ombres, nos blessures. Tant que celles-ci ne seront pas conscientisées et amour de soi, elles seront à retraverser.

Dans le processus de création, cela se joue d’autant plus fortement car c’est de la qualité de la rencontre des êtres que va émerger la qualité du projet, du spectacle, …
Ce chemin se construit pas à pas dans la rencontre, la confiance et le lâcher prise. Cela peut être un véritable chemin initiatique en réalité.

Epuisement ou Burn-out?

By Amour de Soi

L’épuisement professionnel est surtout connu sous l’appellation anglaise « burn-out ». Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il se caractérise par « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ».

D’après Sonia Lupien, directrice du Centre d’études sur le stress humain « ce n’est pas une faiblesse. C’est l’organisme qui est déréglé. On a découvert, récemment, que lorsque les hormones du stress remontent au cerveau, elles modifient la manière dont on détecte la prochaine situation. Les hormones modifient donc la façon de voir les choses. Plus on est stressé, plus on génère de réponses de stress. Le verre devient de plus en plus vide. On tombe alors dans un cercle vicieux qui peut mener à l’épuisement professionnel. »
Une personne en proie à un stress chronique met constamment son corps en état d’alerte. Elle produit trop d’hormones de stress, principalement l’adrénaline et le cortisol. Ces hormones qui permettent d’échapper à un danger imminent sont alors constamment sollicitées devant des situations considérées menaçantes. Par exemple l’arrivée dans une nouvelle école, la fièvre du plus jeune, une situation de harcèlement au travail, …

depression-1250897_640

Des liens clairs ont été établis entre des taux anormaux de cortisol (trop hauts ou trop bas). Plusieurs dérèglement physiologiques qui exposent, avec le temps, à des problèmes de santé. En agissant dans le cerveau, ces hormones peuvent entraîner de la fatigue, de l’épuisement, de la dépression, des troubles de la concentration et des problèmes de mémoire.